Quatre filles et un jean

Bof.

Quand on a cessé d’être une adolescente, Quatre filles et un jean d’Ann Brashares ne présente aucun intérêt. À moins d’avoir une envie folle de se farcir tous les clichés de l’adolescence en 200 pages (ou 1000 si vous avez l’intégrale de la série), il n’y a vraiment aucune raison d’ouvrir le livre. Personnellement, même si j’avais en main les quatre tomes, je m’en suis tenue à un seul. C’était assez.

Quatre filles et un jean Ann Brashares

Voilà. Quatre amies inséparables sont séparées longtemps pour la première fois l’été de leurs quinze ans. Avant de se quitter pour les vacances, elle découvre un jean qui, miraculeusement, leur sied à ravir à chacune alors qu’aucune n’est proportionnée de la même façon. C’est comme si le fameux jean avait quelque chose de magique. Pour garder un lien entre elles, elles le porteront à tour de rôle pendant les vacances. Ainsi le jean magique voyagera-t-il à travers les États-Unis, la Grèce et le Mexique, apportant force et courage à chacune pour vivre les aventures et les épreuves des vacances.

Pas de doute, Quatre filles et un jean se lit vite et bien. Mais ce n’est pas un must!

Quatre filles et un jean au cinéma

Un film a été tourné à partir du premier tome de Quatre filles et un jean (un autre film a été adapté à partir du tome 4). Il raconte cette exacte même histoire. Toutefois, des éléments ont été réécrits, surtout concernant la partie qui se déroule en Grèce. Rien pour adoucir les clichés, toutefois: ici, enlever les clichés serait dénaturer l’histoire. Enfin, c’est un petit film d’ado bien relax.

BRASHARES, Ann. Quatre filles et un jean, Gallimard jeunesse, Paris, 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *